Un visage

Puisqu’il faut bien donner un visage à René

René Perez2

Les tiroirs familiaux regorgent de trésor et l’on a retrouvé ces deux clichés de deux frères entourés par leurs parents. Juan Baptista (Jean Baptiste) semble ne jamais avoir quitté sa ville natale, La Havane. Si nous savons formellement identifier André, notre grand père et arrière grand-père, nous connaissons mal, ce jeune homme moins typé, très certainement René. Les deux clichés ont été pris le même jour. René et André sont les deux photographes, ils semblent avoir environ vingt ans, ils ont trois ans de différence.

Leur sœur ainée, Madeleine est morte à Grasse en 1906, elle avait 21 ans. On sait grâce à son livret militaire que René est venu à Nyon le 28 septembre 1912. En effet, la famille Perez a vécu à Grasse de 1901 à 1911 puis s’est installée à Nyon (Suisse). René Perez quitte la Suisse et la France, le 19 octobre 1912 pour Warrington. Les parents ont-ils souhaité à ce moment là garder un souvenir de leurs garçons avant le départ de l’aîné pour l’Angleterre ?

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s