Temps

Le Praxinoscope fait aussi parti des mes objets souvenirs.

Probablement mon goût pour la généalogie familiale dès l’enfance a orienté ma formation en histoire et aujourd’hui mon métier de bibliothécaire et la valorisation du patrimoine. Parfois, je me dis que ces petites anecdotes sont amusantes et savoureuses, mais l’humeur fait que c’est parfois plus douloureux, plus difficile à écrire. Et il faut avoir le temps, le temps d’écrire son challenge AZ, le temps des recherches, le soir quand la famille est couchée, le temps de lire les pattes de mouches, de déchiffrer, le temps de participer au travail de retranscription d’une aventure comme 1J1P. Je ne l’ai pas pris. Le temps de lire les journaux qui ne sont pas océrisés. Béni soit Gallica !

Le temps c’est le temps perdu, à chercher sans rien trouver d’intéressant, à feuilleter des actes qui n’apportent aucunes réponses à nos questions, à chercher dans Gallica sans rien trouver cette fois là. A démêler les Michel, des Martin, des Bernard.

Nos pratiques ont changé de la salle de lecture, où il fallait tourner les pages de registres ou les molettes des lecteurs de microfilms, de microfiches, à chez nous sur son ordinateur. Nous sommes passés du goût de l’archive d’Arlette Farge au goût de l’archive numérique.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s