Elisa

Elisa1863

Dix siècles d’élégances

La veuve générale Coquet, née Elisa Ruinat à Marseille en 1833, est la fille d’un promoteur immobilier. C’est la grand-mère paternelle de Cécile. Elisa et JP Hubert Coquet se marient en 1865, le ministère leur a fourni l’autorisation en juin. Il a onze ans de plus qu’elle. Elle a déjà trente deux ans à leur mariage. Il est né dans les Ardennes et elle à Marseille. Ils se marient à Toulon et il est affecté à Rochefort où un fils naît en 1869. Comment se sont-ils rencontrés ? Dans quel bal ou par quelle entremise ? Il revient tout auréolé de la gloire des batailles en Cochinchine, dont il a rapporté différents souvenirs. Qu’a t’elle fait entre ses 16 ans et ses 32 ans, comment a t’elle été instruite ? Probablement chez des religieuses ? Mais il a bien fallu un jour entrer dans le monde ; les années la séparant de son mariage ont du être bien longue… A t’elle pu voyager avec un chaperon ? Était-elle musicienne, peintre, brodeuse, grande lectrice ? En 1876, ses parents vivent 173 boulevard de Strasbourg à Toulon avec trois frères et sœurs âgés.

Coquet part à la Réunion après son mariage, puis il participe à la guerre de 1870. Entre 1871 et 1875, il est en Guyane, leurs enfants sont petits, un garçon qui devient aussi officier supérieur (il entre à l’école spéciale militaire en 1888) et une fille qui épouse un lieutenant de vaisseau ! Elisa est restée en Métropole. D’après les recensements, ils ont eu cinq enfants. Elisa n’apparait qu’en filigrane dans les dossiers qui évoquent le colonel Coquet. Quelle époque que la leur ! Attendre une lettre de son époux, avoir les nerfs rongés quand ils sont en mer ou en campagne militaire. Les nouvelles arrivent lentement, que ce soit par lettres ou dans les journaux. Quand une lettre arrive, il faut répondre vite pour faire partir la lettre au plus tôt. Où donc est passé leur correspondance ? A t’elle été détruite ? Rapportait-il seulement les lettres qu’il recevait ? Il décède à Paris en 1882. Il n’est plus au service de l’armée mais il a seulement soixante ans, il a été probablement usé par les différentes campagnes militaires. Est-il rentré parfois avec des blessures ou des maladies qui ont été mal soigné ? Est-elle alors avec lui ? A quel moment se réinstalle t’elle à Toulon ? Elle est recensée en 1886 dans l’appartement de son père, qui déménage pour laisser la place à sa fille. Elisa est veuve à 49 ans après 17 ans de mariage. Les enfants sont adolescents, elle se charge alors, avec son père, son frère et sa sœur, de la responsabilité de leur éducation et de leurs mariages. Son père décède en 1892. En 1896, les Coquet n’habitent plus boulevard de Strasbourg. En 1901, la famille de Frédéric Arden, le frère de Delphine, est installée à cette adresse.

Elisa ne semble pas être morte à Toulon mais je ne sais pas lequel de ses enfants, elle a pu suivre.

7 réflexions sur “Elisa

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s