Yallah !

Plus j’avance dans la généalogie et plus je suis impressionnée par les très grands arbres. Ce sont des heures de travail et de recherche, que je n’arriverai jamais à trouver. Je me rends compte que je serais perdue avec un arbre avec 40000 individus. J’aime bien connaître les membres de ma famille, me sentir proche des individus. Il y en a déjà 1700 personnes, comment connaître tout le monde ? Mais il faut bien entrer les fratries et les témoins aux événements pour avoir cette réalité sur les individus et j’aime les liens, entre les personnes et les liens hypertextes. Nous sommes dans des réseaux familiaux, amicaux, professionnels. Il est important d’appréhender les individus dans leurs réseaux même si cela fait grandir les arbres.

J’avais relevé la famille d’Elisa à Toulon en 1886 et 1891. Elle était alors veuve et vivait avec ces cinq enfants. Cinq ? Pourquoi donc n’ai je noté que mon ancêtre Lucien et sa sœur Marie ? Que sont devenus les autres enfants Hubert, Hélène et Jean? Quelle est leur descendance ?

Je suis impressionnée par les relevés des familles nombreuses dans l’arbre d’Asavar. Je ne crois pas en avoir autant. Simplement parce que je n’ai pas fini de les compléter, il faudra pourtant que je prenne en compte cet élément important dans la vie des femmes.

Pour finir, après cette réflexion sur la recherche, une autre sur l’écriture. Le rendez-vous ancestral existe depuis 2016. Il modifie nos façons de rédiger nos articles, dans une approche moins historique et plus littéraire. Et même si je n’y participe pas, je crois qu’il m’aide à enrichir mon écriture.

Yallah ! En avant pour la recherche et l’écriture. Ce challenge a ouvert quelques nouvelles pistes que j’évoquerai en Z.

Une réflexion sur “Yallah !

  1. Bonjour

    Merci pour la citation de mon article, S’il y a une chose que la généalogie nous enseigne, c’est la patience. Le temps de nos études s’étire lentement et au fil de son écoulement nos arbres se remplissent.
    Je suis comme vous mon arbre n’est pas si grand et j’aime cette intimité avec les ancêtres. Avant d’écrire cet article, je n’avais pas non plus conscience de ces familles 😉
    Le challengeAZ nous pousse aussi à avoir des regards différents.

    Partages, échanges et lectures donnent une nouvelle dimension à nos généalogies.
    J’ai lu plusieurs de vos billets avec plaisir.

    Vincent

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s