Histoire de remariages

Fêtes publiques données par la ville de Paris à l’occasion du Mariage de Monseigneur le Dauphin, les 23 et 26 février M.DCC.XLV. ; suivi de : Fête publique donnée par la ville de Paris à l’occasion du Mariage de Monseigneur le Dauphin, le 13. février M.DCC.XLVII.501 – Mémoire Vive patrimoine numérisé de Besançon


Généatech propose un Généathème en ce mois de mai, sur les histoires de remariages.

L’histoire commence à Dunkerque. C’est une histoire de vent, d’eau de mer et de remariages. Emerence Bolron y épouse le 14 juillet 1750, Antoine BOLLE (ca 1731-/1754). Ils sont tous les deux très jeunes, 20 et 19 ans. Malheureusement Emerence est veuve rapidement. Son Antoine est-il mort en mer ? Emerence, probablement fille de marin et sœur de marin a épousé deux marins. Puisqu’elle se marie heureusement en seconde noce, le 23 avril 1754 avec Antoine Martin de la ROCHE (1730-1779). Ils auront au moins une fille Elisabeth Victoire. Emerence décède finalement quelques années plus tard.

Antoine Martin est donc veuf et il épouse, à 45 ans, Marie Josèphe Mille, le 26 octobre 1775. Elle est âgée de 30 ans, elle demeure à Dunkerque rue de l’Arsenal, l’adresse de son futur... Marie Josèphe est aussi sœur de marin, peut-être était-elle domestique chez Antoine Martin ?

A 20 ans, Elisabeth Victoire, la fille du premier mariage d’Antoine Martin, se marie avec un marin marseillais, Jacques Laurent Reveu. Ils ont eu ensemble une fille Elisabeth [née un peu vite !] en novembre 1776. Le mariage est célébré mi décembre 1776, la naissance est légitimée. Ils auront cinq enfants.

Un cousin généalogiste a noté le récit du décès d’Antoine Martin de la Roche, le 17 mars 1779 au combat en Mer, à l’âge de 48 ans. Il avait embarqué en qualité de premier lieutenant à bord du corsaire Lafleur, du port de Dunkerque, armé en course contre les ennemis de l’Etat, commandé par le sieur Jean François Leclerc, parti de la rade de Dunkerque le 7 mars 1779 Il est tué dans un combat qui a duré deux heures, selon le registre de l’amirauté de Dunkerque en date du 17 mars 1779.

Elisabeth la petite fille d’Antoine Martin, épouse le 20 décembre 1798, un dunkerquois, pharmacien de marine, Pierre Jean Nicolas Arden. Ils auront cinq enfants et voyageront de Anvers à Toulon. Elisabeth Victoire Delaroche-Reveu, veuve avant 1798, décède loin de sa ville natale, à Toulon, en mai 1826. Elle a probablement suivi ou rejoint son gendre et sa fille Elisabeth Reveu-Arden. Ils sont arrivés à Toulon en 1816. Les états de service du pharmacien ARDEN sont connus. Il reçoit la légion d’honneur en 1838 et prend sa retraite en 1844. Il n’en profite pas avec son épouse qui décède au début de l’année. A 68 ans, il se remarie avec Victoire Marthe Antoinette Lambert, âgée de 32 ans, née à Ollioules.

Ces deux cas de remariage d’hommes sont dus probablement, à leur difficulté à tenir leur ménage !

PS : A la même époque, le Dauphin de France Louis de France (1729-1765) épouse en 1745 Marie-Thérèse. Elle meurt l’année suivante. Il épouse en seconde noce, Marie Josèphe de Saxe en 1747. Un livre recueille les estampes des fêtes données à Paris, en l’honneur des deux mariages.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s